vivre ensemble entre soi

18 août 2016 Christine Parra Quartiers populaires, mémoire et discrimination territoriale : quels leviers pour rétablir l’égalité ?
0
0

Comment rendre les quartiers "androcentrés" aux fillettes, jeunes filles, femmes? Ces quartiers où n'existe plus la mixité, où de nombreuse femmes ont un parcours urbains qui va de l'école au supermarché à chez elles. Il y a bien une salle des sports , des salons de coiffure qui leur sont réservés. Quels messages ces endroits renvoient-ils? Qu'aurait pensé Simone de Beauvoir , dont aucune rue à Saint-Denis ne porte le nom. "Se vouloir libre c'est vouloir les autres libres" aurait elle répété.
Comment donner de l'espoir, comment inviter au rêve dans notre circonscription où les vendeurs de drogue occupent un espace public de plus en plus étendu, cette circonscription ne doit plus être qu'un ensemble urbain, mais un ensemble humain pour que l'entre soi sexué, religieux, générationnel sociologique redonne à ce concept du vivre ensemble de la consistance, sinon il ne restera qu'une expression comme beaucoup d'autres galvaudée à enterrer dans le cimetière de la langue de bois. Mon idée est donc d'oser tourner le dos à toutes ces régressions, avec courage.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Print this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *