Les villes populaires sont l’avenir de la République

31 mai 2016 thierry touzet Quartiers populaires, mémoire et discrimination territoriale : quels leviers pour rétablir l’égalité ?
2
0

Je propose de parler de villes et quartiers populaires (les pouvoirs successifs nous ont trop cantonnés à la dimension quartier et assignés à résidence dans cette seule dimension trop souvent dans une volonté d'enfermement). Je propose de porter l'exigence d'une loi pour l'égalité territoriale, une loi pour le droit à la ville qui porte l'exigence de façonner de manières populaires les villes de France (lutter contre les ségrégations spatiales et urbaines) qui soit une loi de développement global des territoires populaires aujourd'hui trop souvent relégués et livrés à eux mêmes. Elle affirmerai que l'avenir de la République se joue dans la diversité de ces territoires et donc cette loi pourrait être nommer Grande Cause Nationale. Cette loi acterai dans son préambule les droits à la ville pour toutes et tous. Elle aura pour objectif premier de permettre à ceux qui vivent dans ces territoires de pouvoir y rester (par exemple en combattant la spéculation foncière qui chasse les populations) et de leur donner les moyens d'y vivre dignement et d'y exprimer toutes leur créativité et envies. Elle devra mettre fin, par des obligations (contrainte) aux discriminations dont nous sommes victimes en terme de logement, de transports, d'activité économique et d'emploi, de culture, de présence de services publics... par exemple par des obligations légales de couverture des territoires en terme de transports, de présence de services publics (Poste, Hôpitaux, Ecole...).
Cette loi devra reconnaitre le pouvoir des habitants, des associations et des élu-e-s locaux par exemple par l'obligation de la co-élaboration des transformations urbaines nécessaires à ces territoires.
Cette loi créera des obligations pour chaque Ministère et sortir de la logique de la politique de la ville à l'oeuvre depuis près de quarante ans et qui à montré son incapacité à éviter la relégations de trop nombreuses villes et quartiers populaires.
Enfin, cette loi devra reconnaitre ces territoires comme Zone de Création Culturelle pour y permettre l'émergence et la valorisation toute la créativité et de la mémoire existante.
Au fond, il s'agit d'être ambitieux pour ces territoires oubliés de la République par une proposition de Loi majeure. Une loi qui affirme l'avenir de la République se joue dans nos villes.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Print this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *