« 135 nationalités à Saint-Denis dont une qui a quasiment disparu » ? (Franceinfo)

Jean-Pierre Chevènement assure sur France Inter qu’il y a un problème d’intégration en France. Et pour l’illustrer, l’ancien ministre sous-entend que la nationalité française est en train de disparaître de la ville de Saint-Denis. C’est faux.

Lorsque Jean-Pierre Chevènement veut illustrer sur France Inter un échec du « processus de l’intégration » et des « problèmes d’équilibre de la société française », le futur président de la Fondation de l’Islam en France affirme qu’une des nombreuses nationalités présentes dans la ville de Saint-Denis a quasiment disparu. Et on comprend bien que l’ancien ministre parle de la nationalité française. Interrogé par le site Buzzfeed, l’entourage de Jean-Pierre Chévènement évoque d’ailleurs « un lapsus ».

Mais quels sont les faits ?

Les chiffres du dernier recensement de l’Insee sont pourtant sans appel : la nationalité française est largement majoritaire à Saint-Denis. Sur près de 108.000 habitants en 2011, 76.000 ont la nationalité française, qu’ils soient Français de naissance ou qu’ils le soient devenus.

Et ce rapport de 70%/30% entre population française et étrangère constaté par l’Insee en 2011 était identique lors du recensement de 2006. La nationalité française n’est donc pas en déclin à Saint-Denis.

Ceci dit, il y a effectivement plus d’étrangers dans cette commune francilienne que dans beaucoup d’autres villes du pays. Au niveau national, la France compte un peu plus de 6% d’étrangers (les Portugais étant les plus nombreux, devant les Algériens et les Marocains).

134 nationalités différentes

Jean-Pierre Chevènement affirme par ailleurs que la ville compte 135 nationalités. C’est un chiffre communiqué par l’Insee en 2006 à la municipalité. « C’est plutôt 134 nationalités« , précise le service des études de Saint-Denis.

L’Insee ne détaille pas la liste de ces nationalités de façon exhaustive. En dessous d’un certain seuil de population, il y a un principe de « confidentialité statistique« . Mais « les grands équilibres restent les mêmes dans la population étrangère. Il n’y a pas un groupe homogène d’étrangers qui prédomine », ajoute la ville de Saint-Denis.

Source: http://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-vrai-du-faux/135-nationalites-a-saint-denis-dont-une-qui-a-quasiment-disparue_1800303.html

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Print this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *